En décembre, comme tous les deux ans, s’est tenue la treizième conférence des parties de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique – la "COP13" – à Cancun, lieu par ailleurs emblématique d’un développement extensif et dénaturé, symbole de cette projection du pouvoir de consommation de l’homme blanc et de ses clones à travers le tourisme.

Cette convention sur la diversité biologique forme, avec celles sur la désertification et le climat, le trio des conventions environnementales du sommet de Rio de 1992.